Le sertissage de bijoux

Le mission du sertisseur est d’insuffler l’âme aux bijoux. En effet, il assiste à la découverte du bijou et ce au fur et à mesure de sa métamorphose par le serti des pierres.

Le sertissage des pierres a toujours nécessité une grande dextérité car les pierres présentent un système de clivage qui peut les rendre vulnérables. C’est avec une parfaite maîtrise qu’on doit reproduire l’assise de la pierre afin de pouvoir exercer une pression sur le métal qui sertit la pierre.

Il existe plusieurs sortes de sertis : le serti clos, le serti à grains, le serti rail, le serti invisible, le serti cousu, le serti gravé.

  • Le serti clos : la matière encercle la pierre.
  • Le serti à grains : la matière est sculptée et ramenée contre la pierre avec pression et correction afin de les confondre.
  • Le serti rail où la pierre est prise entre deux bandes de métal tel un rail.
  • Le serti dans la masse où la pierre est intégrée dans la masse du métal.
  • Le serti invisible créé par Van Cleef & Arpels et dont les pierres sont ajustées une à une, sertisseur et tailleur travaillant côté à côte qui est aussi appelé le serti mystérieux.
  • Le serti cousu créé par Cartier qui consiste à coudre les pierres avec du fil d’or.
  • Le serti gravé créé par David Mann.


statistiques